Vers un 11 novembre sans militaires

Il est la France de demain. Le maréchal de la « start-up nation ». Il nous fait entrer dans une nouvelle ère. Ce pays que façonne notre président ne doit pas réveiller les fantômes du passé. Ainsi dans ce nouveau monde aseptisé, Emmanuel Macron a décidé que la commémoration présidentielle du 11 novembre se ferait sans militaires ou presque comme l’annonce le chroniqueur militaire Jean-Dominique Merchet.

Pour cela, il faudra donc faire disparaître l’élément essentiel de ce qui pourrait rappeler la victoire d’une nation en armes, l’aboutissement de quatre années de sacrifice, de l’effort le plus immense livré par la France au prix de la vie de 1,4 millions de ses enfants. Il en a été décidé ainsi avec l’agresseur d’hier, le programme des commémorations s’est ainsi fait en accord avec la chancelière Merkel. Il ne faudrait donc pas vexer ce pays qui est devenu notre fidèle partenaire, laissons lui donc l’organisation de la célébration de notre victoire et tout ce qui pourrait lui rappeler son passé belliciste. On se demande même si notre président ne va pas terminer son discours par des excuses au nom de la France pour cette victoire sur l’armée allemande.

« Le sens de cette commémoration, ce n’est pas de célébrer la victoire de 1918. Il n’y aura pas de défilé ou de parade militaires ».  La déclaration de l’Elysée est surprenante et plutôt désagréable pour qui souhaite rendre hommage à nos Poilus, elle l’est presque autant que la vue d’un casque à pointe le long de la Marne pour nos arrière-grands-parents. Imaginerait-on en effet la commémoration de la mort de Claude Monet en jetant un voile noir sur ses chefs-d’œuvre riches en couleurs ? Ou les cent ans de l’aéronautique sans avions ? C’est pourtant bien l’objectif de la Présidence: commémorer un événement en cachant l’essentiel, en mettant à part la partie glorieuse qui l’a rendu possible. Car c’est  l’Armée française qui a vaincu en 1918 et la paix dont nous profitons aujourd’hui sur le Rhin ne doit pas le faire oublier. Ces « civils qu’on avait armés » comme l’évoque étrangement la Présidence étaient des soldats à part entière qui ont mis bas l’impérialisme militaire allemand, une des plus formidables machines de guerre de l’histoire. Ces civils en quatre ans de guerre sont donc devenus des militaires professionnels. Rendons leur hommage comme ils le méritent et comme beaucoup auraient probablement aimé qu’on les célèbre : comme des soldats d’hier honorés par des soldats d’aujourd’hui. Une continuité entre les générations d’autant plus importante que le 11 novembre commémore maintenant l’ensemble des morts pour la France.

Espérons en tout cas que ces commémorations nous éviteront au moins le grotesque et le pathétique du spectacle censé commémorer Verdun il y a deux ans. Les images qui en restent laissent un goût amer : des enfants probablement plein de bonnes intentions courant entre les tombes des soldats dans une sorte de kermesse tragique à l’effet plus que douteux. Si seulement nous pouvions prendre exemple plutôt sur nos alliés d’hier les Britanniques qui eux savent célébrer le sacrifice de leurs tommies avec dignité et respect comme ils l’ont si bien fait pour le centenaire de la bataille de la Somme.  Il est sûrement trop tard mais s’il vous plaît monsieur le Président rendez nous nos soldats !

Publicités

10 réflexions sur “Vers un 11 novembre sans militaires

  1. Jack Aubrée.

    Ce Monsieur Macron insulte notre histoire et tous les Français et Françaises….. Il doit démissionner au plus vite. Il est la HONTE DE NOTRE PATRIE CE FRELUQUET….!!!!!!!! MACRON DESTITUTION AU PLUS VITE….!!!!!!!!

  2. SERRAT

    Que penser de ce président ignorant de l’HIstoire et du sacrifice de nos poilus, méprisant leur mémoire, qui par ailleurs va rendre hommage à la mémoire d’un traitre dénommé Haudin complice su FLN et responsable de la mort de soldats appelé en Algérie.

  3. RICHARD

    Comment voulez vous qu un baltringue n ayant même pas effectué son Service Militaire puisse comprendre que les Français veulent rendre hommage à nos Glorieux Anciens.
    Et il ose se prétendre « Chef des Armees »
    FRANCE RÉVEILLÉ TOI ET VIRE CE PALTOQUET.

  4. Et qui étaient ces poilus dont tout le monde veut leur célébration sinon des civils enrôlés per leur leur pays pour défendre le territoire national l’Allemagne est aujourd’hui notre amie et le fait de les blesser ou pas est roule le peuple allemand à également souffert durant ces quatre ans même Mitterrand l’avait compris voire l’image main dans la main avec Kohl alors oui pourquoi pas une commémoration civile de citoyens concernés et jeunes celà n’empêche pas le souvenir et l’hitoirre n’en souffrirait pas pour autant maintenant si vous profitez de cette occasion pour augmenter l ‘animosité des nationalistes envers Macron votre but est atteint mais je crois vous avoir démasqué bien à vous

  5. pierre GUIBERT

    pierreguibert57@gmail.com
    La décision de M. Macron est UNE HONTE; Pour ce qui me concerne j’irai, comme tous les ans, déposer un bouquet bleu-blanc-rouge au Monument aux
    Morts de mon village et j’honorerai mes aînés qui ont rendu l’Alsace et la Lorraine à la France. Vive l’Armée Française et Vive la France.!

  6. Sébastien

    Avons-nous besoin de l’autorisation de ce pseudo président créé par la finance et les médias pour commémorer nos soldats. Chaque citoyen français qui se respecte peux le faire de façon individuelle ou en groupe au nez et à la barbe de ce président qui tente de supprimer toutes nos racines et notre histoire….

    Pour finir je citerai Marcus Garvey : « Un peuple sans connaissance de son histoire passée, son origine et sa culture est comme un arbre sans racines ». J’ajouterai qu’il sera facile à diriger puisque pas d’esprit d’analyse et de critique, et surtout à assimiler !!!

  7. Frédérique

    Pas de défilé? c’est une Honte tout simplement. une insulte a la mémoire de ceux qui sont tombés victimes de la folie des dirigeants déjà……

  8. Paul Pardo

    Ah, repentance et politiquement correct quand tu nous tiens. Il n’y a là rien de nouveau sous le soleil. La France n’a même pas envoyé 10 soldats pour commémorer le bicentenaire de la Victoire d’Austerlitz, bataille qui, aujourd’hui encore est enseignée dans toutes les plus grandes académies militaires de la planète, alors que dans le même temps nous avons envoyé le porte avions Charles de Gaulle fleurons de notre marine commémoré la défaite de Trafalgar, l’une des plus grande branlée de notre marine, pour faire plaisir à nos « amis » et néanmoins alliés Britannique. Partant de là, je ne vois pas pourquoi nos dirigeants auraient le bon sens d’honorer nos poilus envers lesquels nous avons tous une dette sans nom, compte tenu des sacrifices consentis. Surtout ne pas froisser nos voisins au nom de l’Europe. Mais cette Europe de la paix qui est un bienfait, n’existe que par ce que nos peuples se sont affrontés par le passé. Cette paix durable et fragile comme du cristal n’existe que de l’horreur de la guerre et du bon sens à ne pas y retourner. Si on venait à oublier…. on pourrait recommencer, bête comme on est. Enfin je dis ça, je dis rien……

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s